Mes derniers placés-payés sur les tournois : 11eme sur 2457, 2 eme sur 1246 joueurs, 7 eme sur 1645 joueurs, 1er sur 198 joueurs, 2 eme sur 667 joueurs, 5 eme sur 464 joueurs, 6 eme sur 275 joueurs, 6 eme sur 567 joueurs, 8 eme sur 785 joueurs, 19 eme sur 1675 joueurs, 36 eme sur 618 joueurs...

Tilter ?! c'est radical !

Après avoir eu beaucoup de choses sur le "tiltage" (en clair la perte de lucidité), je me pose la question de comment l'éviter afin de mieux finir les tournois et comment jouer sachant que ça peu venir quand on s'y attend pas...

Exemple de tilt assez commun....

vous jouez durant 1h30 un tournoi tout est ok et se passe bien, vous etes dans les 20 premiers au classement en cours reste 150 joueurs... de 1200 inscrits. Très bon parcours avec du jeu et/ou sans jeu (bleuf)... vous êtes sûr de gagner des $$ compte tenu de votre place en cours et possibilité de gagner beaucoup selon la suite du tournois...

Tout d'un coup vous callez un gars, qui se fait aussi raiser et vous vous retrouver à faire tapis avec un jeu correcte certes mais qui méritait pas le tapis !... vous perdez... et là vous comprenez rien... pourquoi j'ai suivis ! pourquoi ce tapis alors qu'avant je le faisais pas avec ces cartes !!

Types de "tiltage" avec de multiples raisons :
- car ils en on marre de jouer (simple fatigue, ...)
- pour le fait que c'est un tournoi qu'ils jouent qui est pas cher...

- suite à un mauvais coup ou ils pensaient gagner, ils perdent...
- par simple nervosité régulière (état de la personne naturellement speed dans la vie)
- aussi le simple fait de parler avec quelqu'un à coté qui donne des "conseils" +/- bons...
- de s'engueuler en famille en jouant....

- d'avoir l'ordinateur qui déconne ou l'internet...
- avoir des soucis personnels passagers...

- mal jouer et toujours penser que c'est truqué...
- etc....

alors comment combattre le tiltage ?
et bien c'est au cas par cas....

certains aime la musique cool... les autres préfèrent la musique techno, d'autres machouille du Chewing-gum, mangent en jouant, regarde la télé, font du sport avant de jouer, ne joue jamais le soir, ou ne joue jamais le matin, etc....

cet article est fait pour faire bien prendre conscience que tilter est commun aux joueurs de poker et surtout que c'est sournois car cela vient des fois sans comprendre...
Il n'est pas nécessaire de s'énerver ou d'être distrait, une simple fatigue vous fait cliquer quant il faut pas... et c'est aprés 1h/2h aprés le tilt qu'on se rend compte que normalement on aurait jamais cliqué avec les cartes que l'on avait !!

Donc je lance un appel à ceux qui ont des techniques pour éviter cela et je mettrais à jour l'article avec vos infos... (voir sur "commentaire" en bas),
merci pour votre participation :-)

Video de Bruel et "ses TILT" voir l'article pour alimenter mon article , bien que notre ami bruel est assez comique au guignols sur C+ je lui accorde qq même ses résultats et palmarès sympas que chacun désirerai posséder !


2 commentaires:

epalisca a dit…

Nous avons tous ces passages, et sur une année je pense pouvoir estimer qu'il nous coute jusqu'à 25% des éventuels bénéfices. Je parle surtout pour les joueurs de cash, en tournoi cela est plus diffus.

Les symptômes du Tilt

Un joueur en Tilt souffre, cela n’est pas un concept abstrait, il souffre vraiment. Son ventre le tiraille, sa tension sanguine augmente, ses battements cardiaques s’accélèrent, des centaines de muscles se contractent et son esprit angoisse. Le corps émet en réalité de nombreux signaux de danger et le joueur ne souhaite qu’une chose que cela cesse. Comment en finir avec cette souffrance ? En gagnant évidemment !!! Et voila notre joueur prêt à prendre des risques qu’il n’aurait jamais pris en temps normal pour faire cesser la détresse qu’il ressent et tenter de se refaire… Son jeu se dégrade et s’il n’arrive pas à se maîtriser ce sera l’avalanche : changement de limite, ouverture de trop nombreuses tables, erreurs de jugement fréquentes, etc. Dans le pire des cas il y laissera sa bankroll avec la terrible impression d’être le roi des cons… (Je parle en connaissance de cause, hummm, passons...). D'ailleurs, cela fait partie de l'apprentissage nécessaire à tout joueur, et ce qui vous fera passer un palier, c'est de savoir ne pas reproduire les erreurs passées. Ainsi, sachez vous servir de cette "punition" (perte de votre BR) la fois suivante lorsque les synptômes réapparaitront.

Ses causes

Le tilt est principalement causé par la perte, l’orgueil ou la colère. La notion de perte est relative, ainsi une personne avec une bankroll de 500$ sera probablement très peu affectée de sortir d’un tournoi avec un buy-in de 5$ sur un bad beat. Par contre le joueur avec une bankroll de 100$ à l’origine, réduite désormais à 49$ et qui vient d’encaisser 3 bad beat à la suite alors qu’il a besoin de retirer 50$ minimum sera lui beaucoup plus sensible à cette perte.

Le joueur orgueilleux sera également sujet au tilt. Typiquement, il voudra punir un joueur d’avoir gagné une ou plusieurs rencontres parce qu’il estime que ce joueur le mérite. Syndrome du : "Mais je vais me le faire ce donk !". Il tentera alors des « moves » dangereux pour piéger sa cible et finira par se piéger tout seul (j’adore ce type de joueur, vous savez le petit teigneux qui à décidé de jouer tous les pots ou vous êtes pour vous faire la chasse).

Imaginez maintenant le gars qui s’installent devant son ordinateur après s’être disputé avec sa chérie parce qu’il joue trop (classique) ou bien celui qui sort du boulot après une réunion avec son "abruti de supérieur qui comprend rien" ou encore celui qui cherche à combler son découvert... Ce joueur est déjà tendu et prédisposé à perdre son calme à la première « injustice ». Si vous êtes colérique de nature et passer votre temps à hurler devant votre pc à chaque bad beat, ce jeu n’est définitivement pas pour vous, trouvez un autre exutoire (ou ma table), le poker risquerai d’être couteux pour vous.
De plus, il faut être conscient qu'il y a une certaine logique de cycle dans ce jeu, il y a des périodes fastes et d'autres où rien ne va. Si dans la première demi-heure vous vous prenez deux horreurs, il y a de très grosses chances pour la descente se poursuive. C'est là qu'il faut être fort mentalement pour lacher l'affaire.

Le traitement

Comme le dis l’adage : il vaut mieux prévenir que guérir...
Vous devez donc vous préparer au Tilt. Tous les joueurs l’on expérimenté et vous devrez probablement y faire face encore malgré la lecture de cet article (comment ça, je sers à rien ?). La façon dont vous gérez vos Tilt fait parti du jeu au même titre que votre aptitude à jouer les cartes ou la psychologie du joueur qui vous fait face. Un bon moyen de réduire la fréquence de cet épisode est de gérer sa bankroll de façon rigoureuse, vous pourrez plus facilement accepter la perte d’une ou deux cave avec bankroll confortable de 25 buy-in que lorsque cela vous fait perdre prêt de 50% de votre investissement. Apprenez à vous connaitre, déterminer votre seuil de tolérance face à la perte et fixez vous une limite par session. Par exemple, décidez que si vous perdez 2 caves dans une session, arrêtez immédiatement de jouer pendant au moins 1H. Puis si éventuellement vous décidez de rejouer, ne le refaites qu’après avoir analyser votre session perdante. Il faut également accepter le fait d’être parfois malchanceux. Dans une rencontre ou votre adversaire à 3 Out à la river sur 100 coups vous en perdrez 7, c’est normal et il faudra faire régulièrement avec.

Si vous n’arrivez pas à prévenir le Tilt avant qu’il atteigne une phase critique, vous devrez lutter contre les symptômes décrits plus haut et renoncer à l’espoir de gagner rapidement pour apaiser votre mal être, vous ne pouvez plus objectivement jouer votre meilleur poker dans cette situation. Arrêtez l’ordinateur, passez à autre chose, quelque chose de physique de préférence, cela éliminera les symptômes physique plus rapidement. Allez courir avec le chien, jouez avec les gosses, nettoyez le four, secouez votre moitié, etc. Votre corps répondait à une situation de danger qui n’était pas vraiment réelle, le priver des stimulis (le jeu) devrait l'apaiser. Profitez en pour relativiser un peu votre perte, après tout vous n’avez pas le cancer des testicules et puis peut être même que vous êtes toujours positif globalement mais n’avez pas supporter de perdre 100$ en quelques heures des 150$ de gains que vous avez péniblement amassé en 1 mois.

- Feeling - a dit…

100% d'accord avec toi... merci pour cette participation, je vais rajouter de tes choses dessus.... (avec ton pseudo) ;-)

! Avertissement !
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.
Si vous n'avez pas 18 ans, veuillez ne pas ouvrir
un compte argent réel sur les sites de poker !






Pensée du moment :
"Toute vérité passe par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment combattue et enfin elle est acceptée comme une évidence"
- Arthur Schopenhauer